You are here

Portrait de Wolfgang Domian - "Inspirons-nous des bonnes idées des autres !"

11 May 2011

Wolfgang Domian, Chef de file du projet URBACT OP-ACT est un homme de convictions.  Directeur général des services de la ville de Leoben en Autriche – 25 000 habitants – il est persuadé que le déclin du nombre d'habitant dans sa ville n’est pas une fatalité. Il nous fait partager sa vision et ses projets.

Après des études de droit à Graz, Wolfgang Domian devient responsable Allemagne, Royaume-Uni et Europe du service commercial de Voestalpine, entreprise publique sidérurgique et minière. En 1985, il choisit de revenir à Leoben, sa ville natale et de se consacrer à l’administration publique.

Ce parcours est plutôt atypique, puisque les habitants – et notamment les jeunes -sont souvent contraints de quitter Leoben pour trouver du travail ailleurs. La ville ne manque pourtant pas d’atouts : Wolfgang Domian évoque par exemple l'architecture aux accents viennois et une atmosphère particulièrement conviviale. "En été, nous dit-il, tout le monde se retrouve sur la grande place, réaménagée en 2000, un immense salon à ciel ouvert". Autre point fort : la prestigieuse université scientifique qui depuis le 19ème siècle forme des ingénieurs dont les compétences sont appréciées et recherchées par les grandes entreprises industrielles et pétrolières partout dans le monde. Cependant, depuis plusieurs années la ville ne cesse de perdre des habitants, pour une raison principale : le déclin des emplois industriels. Ainsi, Voestalpine n'emploie plus que 2 500 personnes aujourd'hui, contre 9000 en 1990. Paradoxalement, ce déclin de la population explique aussi pour partie pourquoi le taux de chômage se situe en dessous de la moyenne nationale.

Un défi : redynamiser la ville et la région

Le défi de Wolfgang Domian et de ses équipes est donc de créer les conditions d'un développement économique capable de retenir les habitants, voire de les inciter à revenir.
Pour cela, il travaille en partenariat avec l'Université pour créer des entreprises générant de l'activité pour la ville et la région. Ces projets sont financés en grande partie par l'Université, par des fonds de recherche, par l'Etat autrichien, mais aussi par la ville de Leoben qui s'implique à condition que l'activité se déroule dans la ville et que le siège social y soit implanté. Le rôle de Wolfgang Domian consiste à négocier les contrats, à créer les entreprises et à définir précisément le rôle de la municipalité dans ces entreprises.

Faire converger les financements pour un développement local efficace

De manière plus générale, sa mission évoque celle d'un chef d'orchestre : il doit réussir à combiner les différentes ressources financières, provenant de l'Union européenne, de l'Etat autrichien et de la municipalité, afin d'améliorer la rentabilité locale et l'articulation des projets. "Développer le tourisme n'a que peu d'impact si on ne développe pas en même temps la vie locale et culturelle de la ville" rappelle Wolfgang Domian. Il s'agit donc de faire converger les projets et leurs sources de financement pour penser un développement horizontal cohérent et efficace.

Profiter de l'expérience et des idées des autres grâce au projet URBACT OP-ACT

Le projet URBACT OP-ACT –Options of actions for the strategic positioning of small and medium sized cities – mené par la ville de Leoben s'inscrit dans cette dynamique. En effet, OP-ACT réfléchit à la fois aux manières d’enrayer les pertes de populations des villes industrielles de taille petite et moyenne et de promouvoir des stratégies de coopération et de synergie régionale. Il s'agit de valoriser les atouts parfois négligés des villes, afin de réussir à stabiliser situations financières et populations et d’inciter les jeunes à rester. Il s'agit également, au niveau régional, de mutualiser les ressources afin de permettre aux habitants de disposer des mêmes services et facilités que dans les villes de taille plus importante et de générer une activité économique durable.

D'ores et déjà, Wolfgang Domian explique que son implication dans le projet lui a apporté des idées, des informations et des débats autour de défis communs : la stabilisation du nombre de jeunes dans des régions dont le dynamisme économique est faible ; la mobilisation des jeunes retraités pour les tâches d'intérêt collectif ; la migration des populations. Autant de problématiques qui ont permis à Wolfgang de mesurer concrètement l'importance de la maîtrise des langues et de l'échange des idées.

 "ll est essentiel de discuter avec les partenaires européens pour éviter d'avoir à réinventer la roue à chaque fois. Il y a énormément d'idées intéressantes qu'il ne s'agit pas de copier à l'identique, mais d'adapter en fonction du contexte. Il faut comprendre les systèmes et comment une idée s'y intègre. On peut alors adapter les structures et les idées au contexte et aux problématiques locales".
 


CV :

  • 1957 : naissance à Leoben
  • 1976-1983 : doctorat de droit à l'Université de Graz
  • 1984-1985 : responsable du service commercial Allemagne, Royaume-Uni et Europe du Nord de Voestalpine
  • 1985-1998 : responsable du service légal de la municipalité de Leoben
  • Depuis 1998 : chef de l'administration municipale de Leoben
  • Depuis 2009: Chef de file du projet URBACT OP-ACT


En savoir plus: